Le Voisin

Depuis toujours, dans les rivières cachées des forêts humides du Queensland, une question reste en suspens. Qui se cache derrière les filets de bulles ? Qui est cette petite bouée remuante à la surface ?

_DSC9310

« De mémoire de martin pêcheur, le débat n’a jamais cessé. Pour certains la réponse est évidente : ce bec proéminent, ces œufs qu’il pond chaque année, c’est à coup sûr un oiseau ! Pour d’autres il ne peut s’agir que d’un mammifère. Ces pattes de loutre, ce pelage si bien adapté au milieu aquatique ou encore le fait qu’il allaite ses petits … Autant d’indices, nul doute possible ! D’autres farfelus parlent de reptile venimeux ou encore de poisson.

_DSC9431-Modifier

Il est vrai que le curieux animal a de quoi surprendre. Même les humains, ces grands singes savants, ont été dupés à leurs débuts. Lors de sa découverte en 1799, le naturaliste George Shaw écrivit à son sujet : “It naturally excites the idea of some deceptive preparation by artificial means.”. Nombre de ses confrères n’ont pas cru à l’existence de cet animal extraordinaire : l’ornithorynque.

IMG_5931

En réalité, mon voisin est un monotrème, c’est-à-dire un mammifère qui pond des œufs. Il partage cette petite famille avec l’échidné, une sorte d’étrange hérisson m’a-t-on dit… Mais revenons à l’ornithorynque. Il ressemble à une petite loutre d’une cinquantaine de centimètres, avec une queue semblable à celle d’un castor et un gros bec de canard.

IMG_5826

Je l’ai longuement observé depuis mon perchoir. Il plonge sans relâche à la recherche de mollusques et autres crustacés, et ne s’octroie que de courtes pauses, le temps de se grater le ventre ou de se lisser le poil. 

_DSC0262-Modifier

_DSC9996-Modifier

Un jour, alors que j’étais en chasse, il a failli me rentrer dedans ! Et encore, à cette époque j’ignorais qu’il était équipé d’une dague venimeuse près de l’aisselle, assez puissante pour tuer un petit chien ! Le bougre, il se déplace sous l’eau en fermant les yeux et les narines.

IMG_5995

Pour trouver ses proies, il utilise un système d’électrolocalisation, il parait que les poissons utilisent la même chose. C’est une sorte de radar, qui détecte les impulsions électriques produites par les contractions musculaires, impressionnant d’efficacité. Et ce n’est pas un gadget, il l’utilise tout le temps, pensez donc, il mange environ 40% de son poids tous les jours !

_DSC9762-Modifier

Pour ma part c’est le sujet des œufs qui m’intrigue le plus. Un mammifère qui pond dans un terrier, quel affront pour un oiseau ! De ce qu’on m’a dit, à l’éclosion, les petits ne sont pas plus gros qu’une bille. La femelle les allaite pendant 4 mois sans pouvoir sortir de son terrier durant les premières semaines. Pourtant, je n’ai jamais vu de tétine. Une tortue m’a raconté que le lait suinte à travers les pores de la peau et que les petits sucent littéralement le pelage de leur mère !

Pour sûr il est bizarre, c’est comme s’il avait été bricolé de toute pièce, avec les fonds de tiroirs de l’évolution. Pour vous dire, il est obligé de plonger de côté ; de face, son bec l’empêche de pénétrer efficacement dans l’eau.

IMG_5933

Et il flotte comme un bouchon ! Je l’ai vu sous l’eau, il bat des pattes en permanence pour se maintenir immergé. Dès qu’il cesse, il remonte et rebondit à la surface en mâchonnant son repas.

IMG_5833

_DSC9469-Modifier

Malgré tout, il a du succès auprès des humains. Régulièrement, ils viennent près de la rivière attendre l’apparition de mon voisin. Depuis trois jours il y en a deux qui insistent plus que les autres.

IMG_5977

Ils sont là tous les matins, au lever du soleil et arpentent les berges jusqu’au soir. Ils m’ont même pris en photo !

_DSC9320-Modifier

_DSC9311

Vous auriez vu leurs yeux derrière leurs appareils photos… il faut croire que pour certains, rencontrer l’ornithorynque représente plus qu’une simple réunion de quartier. »


Le martin pêcheur n’a pas tort, pour nous, observer l’ornithorynque dans son milieu naturel fût une de nos plus incroyables aventures.

_DSC9877-Modifier

_DSC9872-Modifier-2

Ce fût un spectacle unique, rare, envoutant. Ces dizaines d’heures passées le long de la rivière n’auront semblé être que des instants, des particules de vie sauvage, une rencontre marquée d’une pierre blanche dans nos vies de naturalistes passionnés.

3 commentaires sur “Le Voisin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :